SALAM , AZUL ,BONJOUR

Mine Djibalina


Liste en plusieurs parties des chouhada de  la commune de Selma, période 1954-1962, publiée par la direction des anciens moudjahidines de Jijel
liste visible sur le mémorial de Selma

Nom et prénoms / fils ou fille de / et de / date de naissance/ date de décés

Alioua Achour / Ali / Boubsit Djamila / 7-02-1909 / 1959
Ayad Belkacem / Amar / Bouktouta Messaad / 3-6-1920 / 1959
Ayad Said / Mohamed / Saidi Messaad / 1924 / 1961
Badrine Djamila / Mohamed/ Lahmar Zahra / 20-01-1940 / 1960
Bekkouche Rabeh / Tayeb / Hireche Yamna / 28-04-1902 /1960
Belaredj Messaoud / Ahmed / Hebache Fatima / 1929 / 1959
Belguessab Boudjemaa / Larbi / Benkedidah Fatima / 1927 / 1959
Benamirouche Allaoua /Said / Chiheb Aldjia / 1916 / 1961
Benamirouche Said / Modamed / Khechmar Fatima / 23-12-1940 / 1961
Benamirouche Messaoud / Said / Djehiche Yamna / 1919 / 1961
Benamirouche  Smail / Messaoud / Benamirouche Nekhla / 21-07-1936 / 1961
Benbaibeche Ahmed / Mohamed / Debbah Messaad / 18-10-1931 / 1962
Benbaibeche Mohamed / Amar / Chekri Zahra / 1919 / 1961
Benhabiles Abdelmalek / Messaoud / Benhabiles Taoues / 15-02-1943 / 1961
Benhabiles Amar / Tahar / Belaredj Halima / 12-08-1901 / 1959
Benhabiles Larbi / Ali / Kahleras Terkia / 21-06-1928 / 1961
Benhabiles Mohamed / Amar / Taoues bent Amar / 1901 / 1961
Benhabiles Abdelmadjid / Messaoud / Benhabiles Taoues / 9-12-1945 /1961
Benhabiles  Messaoud / Mohamed / Hermez Fatima / 1911 / 1961
Benhabiles Said / Amar / Benhabiles Messaouda / 1925 / 1959
Benkraoueche Mebarek / Messaoud / Bouchebah Messaad / 30-03-1926 / 1960
Benziada Messaoud / Mohamed / Hebbache Drifa / 1927 / 1960
Bouafou Said / Ahmed / Guessoum Messaad / 15-03-1928 / 1956
Bouafou Mohamed / Amar / Salem Fatma / 12-05-1928 / 1959
Boucena Mohamed / Rabeh / Djahih Mhani / 1921 / 1960
Boucena Tahar / Abdellah / Boucena Arem / 1927 / 1962
Bouchabou Ahmed / Messaoud / Ziou Hania / 2-07-1899 / 1958

Bouchabou Said / Ahmed / Boulekhiout Hafsa / 1929 / 1959
Bouchama Said / Slimane / Deffous Zineb / 14-08-1928 / 1958

Boudraa Mokhtar / Messaoud / Boudraa Messaad / 1923 / 1960
Boudraa Tahar / Mohamed / Zineddine Aldjia / 7-06-1928 /1960
Boudraa Mohame / Said / Saidi Messaad / 1920 /1960

Boufniza Tahar / Ali / Bouhdjoum Zahra / 9-07-1899 /1960
Boufniza Tahar / Messaoud / Berrouane Messaad / 1932 /1959
Boughera Mohamed Cherif / Belgacem / Boubekri Messaouda / 13-09-1928 /1961

Bouhdjoum Amar / Belgacem / Hebbache Zahra / 7-09-1938 / 1959
Bouhazila Saadi / Belgacem / Kouihel Messaad / 27-04-1907 / 1959
Boukertouta Mokhtar / Mohamed / Fennouh Aicha / 1911 / 1961
Boukhebache Ahmed / Mohamed / Bouhalassa Aicha / 02-01-1926 / 1960
Boulbari Ahmed / Amar / Mechidi M'barka / 1919 / 1957

Boulekhiout Said / Ahmed / Benari Meriem / 5-11-1913 / 1959.
Boulekhiout Ahmed / Mohamed / Boutaoui Yamna / 26-03-1941 / 1961
Boulekhiout Amar / Said / Nouaassa Messaouda / 1936 / 1960
Boutaoui  Khelifa / Slimane / Hebbache Fatma / 11-11-1940 / 1957
Boutaoui Larbi / Messaoud / Boudraa Zahra / 4-12-1939 / 1959

Boutaoui  Mokhtar / Said / Bournana Yamna / 5-12-1939 / 1960
Boutaoui Mustapha / Mebarek / Boukerdena HADA / 29-03-1939 / 1961

Boutaoui  Khelifa / AhmeD / Keriaz Halima / 1928 / 1960
Boutaoui Saadii / Mebarek / Boutaoui Zahra / 16-02-1933 / 1961

Bouzid Abdellah / Mohamed / Boubiya Messaad / 27-06-1939 / 1960
Bouzid Ammar / Mohamed / Bouhalissa Safia / 1900 / 1959
Bouzid Amar / Ali / Bouaziz Yamna / 2-09-1912 / 1959
Chekri Ahmed / Mokhtar / Meribai Karima / 1939 / 1957
Chiheb Hocine / Salah / Belaggoun Yakouta / 24-06-1925 / 1961
Chiheb Mohamed / Said / Kahleras Zahra / 27-04-1905 / 1960

Djekhnoun Said / Ahmed / Bouchlouh Yakout / 3-07-1925 / 1960
Djekhnoun Mohamed / Ahmed / Bouchlouh Yakout / 1936 / 1959
Fekaas Mohamed / Ali / Kihalouch Taoues / 13-03-1909 / 1958

Fennouh AMMAR / Ali / Fennouh Fatma / 11-09-1926 / 1961
Fennouh Amar / Ali / Ressaf Fatma / 1934 / 1961
Fennouh Lamri / Mokhtar / Boukhers Halima / 8-03-1936 / 1956
Guendouzi Said / Mebarek / Fennouh Kamir / 5-05-1920 / 1961

Guendouzi Said / Bachir / Guendouzi Halima / 9-11-1939 / 1961
Grine Mohamed / Messaoud / Benkedidah Aicha / 23-08-1907 / 1960
Grine Saadi / Messaoud / Benkedidah Aicha / 1914 / 1959
Hedrouk Amar / Saadi / Guechi Fatma / 1925 / 1960

Hedrouk Mohamed / Saadi / Guechi Fatma / 2-10-1931 / 1961
Hajij Ali / Said / Harriti  Yamina / 1934 / 1959
Hajij Ali / Said / Hajij Mtaicha / 18-07-1933 / 1960
Harriti Ali / Mohamed / Boufniza Arem / 17-09-1931 / 1961

Harriti Ammar / Mohamed / Boudhene Taoues / 1917 / 1961
Harriti Said / Mohamed / Harriti Yamna / 5-11-1929 / 1959
Harriti Khelifa / Hachemi / Harriti Hadda / 1925 / 1961

Harriti Mahmoud / Mohamed / Boudhène Taoues / 1925 / 1960
Harriti Mekki / Mohamed / Boufniza Akri / 1926 / 1957
Harriti Said / Mohamed / Harriti Yamina / 5-11-1929 / 1960

Hermez Ammar / Aissa / Khaled Halima / 1938 / 1960
Hermez Boudjemaa / Said / Heddad Messaouda / 4-10-1933 / 1959
Kahleras Mebarek / Belkacem / Benhabiles Fatma / 17-06-1925 / 1959
Kerbaj Mohamed / Amar / Benamirouche Zahra / 1911 / 1961

Ksari Habiles Ahmed Cherif / Mohamed / Kahleras Yamina / 1-04-1906 / 1959
Ksari Habiles Omar / Messaoud / Mechidi Hadda / 23-03-1932 / 10-02-1961

Mechid Ali / Larbi / Hedrouk Fatma / 1906 / 1958
Mekhilef AMMAR / Madani / Herada Zahra / 1937 / 1959
Merouche Amar / Smail / Selamna Arem / 9-04-1937 / 1960
Mezenner Rabeh / Said / Chabou Azem / 23-03-1925 / 1959
Mouassa Abdellah / Belgacem / Sahli Saada / 1946 / 1958
Nekaa Boudjemaa / Ammar / Mezenner Rahma / 1929 / 1959
Mouassa Mohamed / Saadi / Bouchabou Messaad / 16-08-1926 / 1960
Mouassa Said / Ahmed / Boulekhiout Saada / 16-12-1937 / 1960
Mouassa Sebti / Aissa / Boulekhiout Saada / 1929 / 1959
Salem Mokhtar / Bachir / Hadjoud Yakout / 4-10-1923 / 1960
Sifour Hocine / Messaoud / Kahloudhe Yamina / 1898 / 1961

Souilah Abderahmane / Ammar / Ouznel Rabiha / 24-10-1937 / 1957

(à suivre)
 
             COMMUNE  DE  SELMA-BENZIADA
                
Nom et prénoms / fils ou fille de / et de / date de naissance/ date de décés 

Benhabiles Ali / Mohamed / Fatima Ben Said / 1905 / 1957
Benhabiles Said / Tahar / Kahlaras Messaad / 23-12-1905 / 1957
Benhabiles Yamouna / Amar / Benhabiles Messaad / 17-04-1938 / 1960
Benhabiles Youcef / Abderahmane / Benhabiles Hafsa / 06-02-1924 / 05-01-1962

Benkerouache Ammar / Mohamed / Guechi Messaouda / 1935 / 1962
Benlaredj Ahmed / Messaoud / Boutaoui Naoua / 1891 /1960
Bensoula Said / Said / Chergui Messaouda / 21-08-1912 / 1959
Bouafou Said / Messaoud / Kribesse  Messaad / 16-10-1924 / 1958
Boucenna Amar / Mohamed / Boucenna Messaouda / 1913 / 1959
Boucenna Mohamed / Said / Boukloud Tounes / 1906 / 1957
Boucena  Mohamed / Ali / Boucena  Messaouda / 26-02-1891 / 1959

Bouchabou  Amar / Messaoud / Nouassa  Aicha / 1913 / 16-05-1959
Bouchama  Mohamed / Amar / Boukezata  Messaad /1904 / 1957
Boudouid  Mohamed / Ahmed / Boulemia  Aicha / 22-10-1909  / 1958
Boudraa  Larbi / Tahar / Benbekhma  Saada / 18-06-1905 / 1961
Boudraa  Larbi / Mohamed / Boudraa  Lakri / 1926 /1959
Boudraa  Mohamed / Amar / Khedimallah  Fatma / 1904 / 1960
Boufniza  Ali  / Tahar / Mezid  Messaouda / 21-01-1931  / 27-06-1957
Boufniza  Amar / Tahar  / Mezid  Messaouda / 17-10-1928 / 1957
Boughera  Mohamed / Ahmed / Boulessene  Messaouda / 1928 /1957
Boukrite  Mohamed / Ahmed / Bouamoucha  Cherifa / 02-05-1938 / 1961
Boukars  Ali / Mohamed / Boucena  Aicha / 1891  / 1956
Boulekhiout  Mokhtar / Belkacem / Benziada  Fatma / 15-05-1918 / 1956
Chekri  Amar / Mokhtar / Meribai  Karima / 1926 /1959
Djekhnoune  Smail / Ahmed / Bouchlouh  Fatma / 06-04-1906  / 1959
Fenouh  Mohamed / Said / Boulouh  Messaouda / 28-04-1933 / 1961
Grine  Mebarek / Messaoud / Benkedidah  Aicha / 1898 /1960
Hadad  Ali / Lakhdar / Berrahal  Aicha / 1918 / 1956
Hadad  Mohamed  / Ammar / Lahouaoui  Aicha / 1936  / 1961
Hadrouk  Said / Ali  / Boutarfa  Djemaa  / 15-12-1912 / 1959
Hadrouk  Mohamed / Ahmed / Guechi  Messaad / 1899 /1957
Hattoum  Ali / Said / Guerh  Fatma / 10-01-1903 / 1960
Hattoum  amar / Bachir / Berrouane  Meriem / 1934  / 1961
Kahlaras  Messaouda / Mohamed / Nemla  Mebarka / 1922 / 1961
Kerbadj  Messaoud / Ahmed / Benhabiles  Yamina / 1903 /1958
Kimouche  Mtaiche / Ammar / Benamira  Taoues / 1907  / 1960
Krineh  AMMAR / Mokhtar / Bouras  Halima / 1936 / 1960
Krineh  Tahar / Ammar / Labreche  Fatima / 01-11-1902 /1958
Ksari Habiles Hocine / Messaoud / Mechidi  Hada / 18-09-1930 / 1959
Ksari Habiles  Said  / Mohamed / Bouchlouh  Messaouda / 03-06-1921  / 1960
Laib  Hocine / Messaoud  / Grine  Fatma / 14-01-1935 / 20-09-1961
Lakhal  Hachemi / Belgacem / Debbah  Fatima / 1895 /1956
Mahsoul   Mohamed / Tayeb / Boudraa  Halima / 1906 / 1958
Mahsoul  Messaoud / Mokhtar / Mahsoul  Aicha / 1941  / 1959
Mahsoul   Mokhtar / Ahmed / Mahsoul  Fatma / 12-04-1897 / 1960
Meribai  Ahmed / Messaoud / ------ / 1912 /1959
Mezaache   Mohamed / Belgacem / Zaiche  Messaad / 26-02-1886  / 1956
Mezenner  Belgacem / Said / Chabane  Messaouda / 02-05-1909 / 1961
Mezenner  Mohamed / Tahar / Senna  Arem / 27-03-1907 /1957
Mezenner  Mohamed / Saadi / Fatma / 1891 / 1956
Mezenner  Salah  / Khalfa / Boutaoui  Yamina / 1923  / 1960
Nekaa  Ali  / AMAR / Djehieche  Halima / 24-09-1925 / 1961
Nekaa  Said / Mohamed / Bouchemel  ALIA / 13-02-1912 / 1957
Nekaa  Mahmoud / Amar / Boutaoui  Mebarka / 22-07-1937 / 1960
Nekaa  Said / Amar / Boutaoui  Mebarka / 01-05-1935  / 1959
Souilah  Said / Amar / Manaa  Yamna / 1937 / 1959
Selamna  Said / Saoudi  / Bourib  Djemaa / 27-07-1920 /1957
Selamna  Rabeh  / Mohamed / Mezenner  Djemaa / 1937 / 1957

(à suivre)



Nom et prénoms / fils ou fille de / et de / date de naissance/ date de décés

Abnoun Ahmed / Bachiri / Mahni Alia / 1908 / 1956
Abnoun Said / Ali / Fennouh Messaad / 12-10-1917 / 1957
Abnoun Bachir / Ali / Boukaabour  Messaad / 28-03-1923 / 1957
Abnoun Messaoud / Ali / Boukaabour Messaad / 23-12-1905 / 1957
Abnoun Salah / Ahmed / Mehni  Zohra / 19-03-1940 /1957
Akrane  Messaoud / Mohamed / Bounar Saada / 22-06-1922 / 1958
Amarkiyas Mataycha / Bachiri / Nacer Aicha / 28-05-1932 / 1959
Amri Mohamed /Mekki / Boulsane Lakri / 25-11-1919 / 1958
Belmane Smail / Ahmed / Aaboub Messaouda / 26-07-1944 / 1957
Bechkit Amar / Ahmed / Aboud Mebarek / 19-12-1900 / 1956
Beggah Hocine / Mohamed / Meziz Alia  / 19-05-1925 / 1960
Belguessab Ammar / Mohamed / Boulemia Messaad / 12-06-1929 / 1957
Belhimer Abderahmane / Mohamed / Adjroud Khedidja / 28-06-1926 /1957
Belhimer Ahmed / Messaoud / Sahel Zohra / 1918 / 1957
Belhimer Mohamed / Messaoud / Belgherbi  Fatma / 23-11-1893 / 1957
Belhimer Youcef / Messaoud / Belgherbi Fatma / 13-02-1909 / 1958
Benbrika Messaoudl / Mohamed / Boucenna Aicha / 19-03-1926 / 13-12-1956
Benbrika Mokhtar / Lounis / Boucenna Fatma  / 1905 / 1960
Bengharbi      / Bachir / Belhimer Zohra  / 01-01-1943 / 1960
Benhabiles Abdelkader / Said / Salem Kamir / 1922 / 1957
Benzaid Mohamed / Ahmed / Benkedidah  Fatma / 1894 /1961
Benziada Slimane / Mohamed / BOUCENNA Yamna / 25-05-1914 / 1956
Berrahal Ammar / Salah / Berrahal Kamir / 1930 / 1956
Berouane Ahmed / Meftah / Berouane Messaouda / 15-03-1930 / 1957
Berouane Ferhat / Messaoud / Hamrour Aicha / 15-10-1940 / 1960
Berouane Amar / Mebarek / Merdas Kamir / 17-04-1897 / 1960
Berouane Messaoud / Mebarek / Merdas Kamir / 1905 / 1957
Berouane Messaoud / Amar / Bouadjla Aicha / 25-05-1905 / 1957
Berouane Mohamed /     / Berouane Taoues / 17-09-1924 / 1958
Berouane Tahar / Mohamed / Beggah Yamina  / 18-01-1910 / 1958
Bouafou Meftah / Messaoud / Djekhnoune Messaad / 05-10-1916 / 1956
Bouberbouche Salah / Smain / Bouraouaoui Messaouda / 1941 / 1957
Bouchiba Rabeh / Said / Bouchiba Aicha / 13-08-1900 / 1958
Boudamous Ferhat / Hocine / Bouhalla Zohra / 14-02-1936 / 1959
Boudbouda  Ahmed / Mohamed / DJEROU Fatma / 11-02-1894 / 17-08-1957
Boudbouda Bachir / Ahmed / Bensaada  Zineb / 21-10-1935 / 1957
Boudbouda Said / Amar / Hafsa Cherifa / 13-07-1935 / 07-1957
Boudefassa Ahmed / Amar / Benziada Aldjia / 12-11-1904 / 1959
Boudouda Tahar / Messaoud / Amoukias Messaouda  / 1925 / 09-06-1956
Boudouda Mohamed / Messaoud / Adjrad  Messaouda / 1895 /1958
Boudouma Said / Mohamed / Kateb Drifa / 1921 / 1959
Boudiaa Khelifa / Rabeh / Sellamna Khemissa / 21-04-1935 / 1956
Boufessiou Messaoud /Abderrahmane /Mahieddine Messaouda /05-01-1939 /1959
Boufertela Tahar / Hachemi / Boufertela Fatmaena / 1923 / 1956
Boufetta Ammar / Ahmed / Harbi Zohra / 1912 / 02-12-1960
Boukak Boudjemaa / Tahar / Berouane Messaouda / 07-05-1929 / 1956
Boughar Ammar / Said / Yerboub Yamina / 18-05-1922 / 1957
Bouhal Ferhat / Ahmed / Boutaa Akri / 1911 / 1961
Bouhalissa Aissa / Messaoud / Bouriche Zohra / 16-02-1900 / 1957
Bouhank Mebarek / Mohamed / Bouhank Halima / 03-08-1901 /  1958
Bouhalassa Aicha / Amar / Boutaoui Aicha / 04-01-1937 / 1960
Bouhanna Abdellah / Bachir / Aboun Fatma / 1914 / 1957
Bouhenna Ali / Bachir / Aboun Fatma  / 1917 / 1957
Bouhenna Amar / Amar / Debbah Zohra / 04-04-1912 / 1957
Bouhana Mokhtar / Belgacem / Ghaoui Messaad / 21-09-1926 / 1957
Bouhired Said / Boudjemaa / Maouche Fatma / 09-04-1929 / 29-03-1960
Boukaoula Mahmoud / Ahmed / Djerou Rahma / 1897 / 1958
Boukazouha Mahmoud / Ali / Bounemri Messaad / 1906 / 1959
Boukenkene Mohamed / Messaoud / Ghaoui Yamina / 15-03-1892 / 1957
Boukezata Alia / Said / Kaddouche Taoues / 21-02-1940 /1961
Boukezouha Ferhat / Mohamed / Bouamouche Taoues / 12-11-1893 /20-03-1959
Boukhamia Brahim / Rabeh / Bellah Yamina / 13-07-1915 / 1957
Boukhamia Youcef / Mohamed / Hebbache Aicha / 18-11-1936 / 12-1960
Boukhars Ali / Bachir / Choukane Yamina / 20-10-1938 / 1957
Bouksour Mohamed / Boudjemaa / Lebli Messaad / 01-09-1908 /1959
Boulemia Ahmed / Lakhdar / Benzaid Meriem / 25-09-1918 / 1957
Boulekdam Khelifa / Mohamed / Bouhdiche Tounes / 08-03-1930 / 1957
Boulouah Abderahmane / Messaoud / Koubene Cherifa / 1932 / 1957
Boulouah Messaoud / Mohamed / Chender Zohra / 13-11-1919 / 1959
Bouloudene Mohamed / Amar / Djellat Hania / 13-07-1929 / 04-08-1957
Bouloudene Salah / Mebarek / Bouhouche Fatima / 1922 / 1956
Boulouh Belgacem / Hocine / Cherit Yamina / 04-04-1905 / 1960
Bounemia Ali / Said / Boudouida Khamissa / 06-01-1907 / 1956
Bourenana Amar / Ammar /   Yamina / 27-09-1943 / 1961
Bourenane Said / Ahmed / Reyah Zohra / 18-12-1932 / 01-05-1962
Bourib Khelifa / Messaoud / Hamouda Hadda / 12-10-1912 / 11-09-1958
Bourib Mohamed / Belgacem / Bourib Yamina / 1903 / 1956
Bourib Rabiha / Ali / Bourib Mebarka / 1910 / 1957
Bourouina Said / Amar / Bourouina Saada / 18-11-1904 / 1957
Boucenoune Fatma / Amar / Boucenoune Yamina / 1906 /1957
Boutaghou Hocine / Mohamed / Habbes Fatma / 10-12-1931 / 1956

remarque: dans cette liste certains noms de chahids appartiennent à la commune d'El Aouana

(A suivre...)





COMMUNES DE SELMA  ET  EL AOUANA

Nom et prénoms / fils ou fille de / et de / date de naissance/ date de décés

Boukhdouni Mohamed / Amar / Kenoussi Messaad / 18-09-1912 / 04-05-1958
Boutaoui Amar / Said / Bournana Yamna / 02-06-1942 / 1961
Boutaoui Messaoud / Mebarek / Benkraouche Halima / 06-08-1944 / 1960
Boutarek Hocine / Mokhtar / Boufelouh Fatima / 05-01-1937 / 1958
Bouterfa  Moussa / Messaoud / Hadrouk Hadda / 25-12-1912 / 1957
Boutouabet Amar / Ramdane / Bouhadou Zineb / 09-09-1938 / 1956
Boutouabet Mohamed / Mahmoud / Medioune Meriem / 01-06-1915 / 1957
Bouzida Amar / Ali / Chibout Houria / 26-11-1932 / 1957
Bouzida Mohamed / Rabeh /          / 19-04-1925 /1957
Brahimi Ahmed / Bachir / Kaddour Bahdja / 17-07-1911 / 1958
Brighet Mohamed / Messaoud / Bouzroura Zohra / 18-11-1930 / 1960
Chekired Anes / Belkacem / Khouchène Messaouda / 1918 / 1957
Chekired Messaoud / Amar / Oulmane Drifa / 16-01-1927 / 1958
Chekired Mohamed  / Ammar / Bouraoui Yakout / 11-03-1938 / 01-01-1957
Cheldad Mustapha / Ali / Mahieddine Safia / 16-05-1930 / 1957
Chelli Rabeh / Mohamed / Boukenouche Hadda / 25-03-1896 / 09-02-1960
Chender Boudjemaa / Rabeh / Messaouda bent Mohamed / 22-08-1904 / 1958
Cheraitia Amar / Ali / Mouzali Zahia / 1926 /
Chetibi Ahmed / Belgacem / Boulouh Messaad / 11-05-1929 / 1960
Chetibi Ali / Messaoud / Meknouche Zohra / 1913 / 1959
Chetibi  Said / Larbi / Bouhenna Anes / 1919 / 1961
Chetibi Messaoud / Belgacem / Boulouh Messaad / 01-06-1927 / 1960
Chiheb Essaid / Said / Kahleras Zohra / 02-06-1900 / 1959
Chouial  Amar / Mebarek / Adjroud Zohra / 1915 / 1957
Chouial Rabeh / Ahmed / Chouial Zohra / 1913 / 1960
Chouial Rabeh / Mebarek / Zohra / 1924 / 24-07-1957
Debbagh Khelifa  / Messaoud / Louchadine / 1908 / 12-06-1956
Debz Mohamed / Derradji / Boulassel Tounes / 28-02-1899 / 1956
Derbouze Rabeh  / Belgacem / Kaddour Safia / 1902 / 1958
Djebbara  Mohamed / Amar / Boutaoui Zohra / 12-08-1929 / 1957
Djeddai Hassen / Ali / Rouidane Fatma / 29-03-1908 / 1958
Debz Mohamed / Derradji / Boulassel Tounes / 28-02-1899 / 1956
Hedjij Larbi  / Said / Hadjij Mtaicha / 31-12-1913 / 18-02-1962
Djerir Salah / Ramdane / Zaaiche Hadda / 27-04-1938 / 1956
Dib Salah  / Mohamed / Abnoun Aicha / 15-05-1941 / 13-07-1957
Fassi  Mohamed / Ammar / Mejdoub Fatma / 19-07-1906 / 1959
Fennouh Madani / Mohamed / Boulouh Fatima / 16-03-1926 / 1957
Fennouh  Smail / Said / Fennouh Alia / 17-08-1939 / 1961
Ghaoui Ahmed / Said  / Cheraitia  Fatima / 06-05-1930 / 1959
Guendouzi Mohamed  / Said / Guendouzi Zineb / 03-10-1908 / 1957
Guendouzi  Said / Ahmed / Guendouzi  Messaad / 24-01-1920 / 1956
Guessoum Boudjemaa / Ammar / Bournana Messaouda / 04-12-1929 /23-02-1962
Kettou Belgacem / Mohamed / Chekired Mebarka / 1898 / 1959
Hariti  Ahmed / Mebarek / Nekkaa Yamina / 08-12-1899 / 1960
Hariti Omar / Tahar  / Adjroud Messaouda / 01-02-1929 / 04-04-1962
Harouche Ahmed / Boudjemaa / Harouche Zohra / 1905 / 1959
Hassaoues Ali / Messaoud / Boussira Messaouda / 28-07-1908 / 1958
Hebba Said  / Boudjemaa / Cheraitia Messaad / 1926 / 1957
Hebbache Ali / Khelifa / Hebbache Mtaicha / 23-03-1914 / 1958
Hebbache Messaoud / Abdellah / Hebbache Kamir / 11-01-1921 / 1956
Herida Boudjemaa / Mohamed / Himrane Yamna / 1896 / 21-08-1958
Hebbache Mohamed / Ali / Hebbache Terkia / 1920 / 1958
Himer Said / Ramdane / Boutaoui Aicha / 1897 / 1958
Himrane Mohamed / Said / Himrane Djemaa / 27-05-1909 / 16-04-1957
Himrane Mokhtar / Mohamed / Bouhdiche Saada / 2-04-1899 / 1958
Hioul Belgacem / Mohamed / Fatma Hamoud / 1909 / 29-03-1960
Hirèche Ali / Mebarek / Lebrizi  Halima / 25-02-1902 / 1957
Hirèche Said / Mebarek / Bousaada Zineb / 1928 / 1957
Kerbadje Ahmed / Mohamed / Benhabiles Guemra / 1921 / 1957
Khechmar Ahmed / Amar / Kerbadj Mebarka / 02-09-1913 / 1957
Khemissa Ahsene / Khelifa / Grioua Tounès / 26-11-1929 / 1961
Kheniene Salah / Ahmed / Kheniene Saada / 18-07-1928 / 1956
Khireddine Mokhtar / Boudjemaa / Anou Alia / 21-11-1928 / 1957
Khireddine Ammar / Mohamed / Bouloueh      / 16-02-1938 / 1959
Kibouaa Fatma / Said / Anou Meriem / 15-02-1902 / 1960
Kibouaa Larbi / Said / Abbour Hayna / 06-06-1932 / 1957
Kirat Ammar / Mohamed / Kirat Meriem / 12-04-1908 / 1956
Koussah  Zidane / Amar / Zhagh Yamna / 05-01-1943 / 1959
Lahouaoui  Messaoud / Rabeh / Boukrib Fatma / 20-02-1904 / 1958
Loumani  Messaad / Amar / Boufas Mtaicha / 14-06-1943 / 1959
Maachou Mebarek / Ali / Chouial Fatma / 10-12-1910 / 1960
Maachou Messaoud / Amar / Boukbout Fatma / 29-04-1926 / 1960
Mahieddine Boudjemaa / Belgacem / Boutaa Fatma / 03-04-1914 / 1957
Maouche Ahmed / Mohamed / Boutouaba  Fatma / 24-03-1904 / 1958
Maouche Zidane / Ahmed / Boukenekene Fatma / 27-12-1935 / 18-05-1959
Maatib Ahsene / Mohamed / Bechani Noua / 04-09-1935 / 05-03-1959
Medioune ALI / Mebarek / Kiz Fatma / 1890 / 1960
Medioune Mohamed / Ali / Hafsa Safia / 16-12-1940 / 1961
Mehni Ahmed / Said / Mekouas Terkia / 1916 / 1958
Meribai Mohamed / Messaoud / Beggah Messaad / 03-02-1903 / 1961
Merdasse Ahmed / Belgacem / Berrouane Meriem / 12-02-1898 / 1959
Merdasse Messaoud / Belgacem / Berrouane Meriem / 08-07-1903 / 1960
Meribai Mohamed / Messaoud / Bouhazila Alia / 11-12-1904 / 11-06-1957
Mouhoub Mohamed / Ammar / Boufniza Yamna / 18-03-1911 / 1956
Mouzali  Madani / Hachemi / BouAFOU Zohra / 08-03-1894 / 1960
Mouzali  Said / Ammar / Mezenar Baya / 1928 / 06-10-1961
Oulmane Saad / Boudjemaa / Boudjnoune Messaad / 09-01-1925 / 1959
Ouroua Messaoud / Omar / Ketrab Fatma / 1898 / 1958
Rahai Mohamed / Boudjemaa / Hioul Zohra / 26-10-1939 / 1956
Rahai Mohamed / Abdellah / Maouche Khedidja / 03-07-1934 / 1959
Ramki Ferhat / Boudjemaa / Bouloudene Guemra / 1908 / 1957
Sadate Ahmed / Mohamed / Debz Fatma / 09-09-1925 / 16-04-1959
Selamna Messaoud / Ali / Laouer Fatma / 1922 / 1957
Selamna Said / Saoudi / Bourib Djemaa / 27-07-1920 / 1957
Samouk Derradji / Ali / Boudouma Khedidja / 1923 / 1957
Souissi Slimane / Ali / Belkat Khamssa / 19-05-1910 / 1959
Souilah Amar / Chérif / Zenifèche Aicha / 02-09-1928 / 1956
Tebbizi Ali / Mohamed / Bellah Fatima / 02-05-1931 / 1959
Zeghoud Ahmed / Ammar / Rehai Arem / 07-02-1930 / 1957
Zeghoud Mohamed / Aissa / Boulares Haina / 1916 / 1959
Ziada Larbi / Hocine / Ziada Noua / 1915 / 1957
Ziada Mohamed / Salah / Ziada Yakout / 1928 / 1958
Ziar Ahmed / Mohamed / Hioul Zohra / 1935 / 1957
Zikara SAID / Mohamed / Khemissa Zohra / 18-08-1912 / 1957

( A suivre ....)


CONNUNES DE SELMA ET D'EL AOUANA

Nom et prénoms / fils ou fille de / et de / date de naissance/ date de décés

Abaoub Rabeh / Aissa / Abbour Hania / 9-12-1931 / 1960
ADJRAD AMMAR / Mohamed / Lahmar Halima / 19190 / 01-1960
Adjroud Mahdi / Said / Benhabiles Messaouda / 8-11-1932 / 1960
Akrane Achour / Abderahmane / Bechkit Fatima / 26-06-1930 / 1961
Alileche Khelifa / Saoudi / Ghemit Fatma / 11-03-1936 /1957
Amimour Said / Deradji / Bourana Derifa / 09-02-1936 / 1961
Aoueme Belgacem / Mohamed / Ziadi Messaouda / 1924 / 1960
Aoueme Hocine / Mohamed / Ziadi Messaouda / 03-06-1935 / 1958
Aoueme Madani / Mohamed / Bouchama Messaouda / 5-11-1937 / 1960
Aoueme Rabeh / Ammar / Boukak Fatma / 1923 / 1961
Arbide Ali / Ahmed / Bouloudène Yamna / 1923 / 1961
Arbide Ammar / Ahmed / Bouloudène Yamna / 1931 / 1961
Arbide Rabeh / Mohamed / Arbide Fatma / 02-12-1931 / 1961
Bahi Tayeb / Ali / Bouchboute Anes / 25-03-1926 / 1957
Baouche Abdelwaheb / Mohamed / Kerrate Yamina / 25-08-1937 / 1957
Baouche Ammar / Aissa / Boutouil Messaouda / 8-10-1936 / 1958
Baouche Boualem / Belgacem / Bounar Khemissa / 28-12-1931 / 1961
Bellah Abdellah / Mohamed / Guiz Khemissa / 1923 /1961
Bellah  Messaoud / Ahmed / Bellah Messaouda / 30-07-1934 / 1958
Bellah Mouloud / Mohamed / Guiz Halima / 28-07-1932 / 1960
Belhadji Ammar / Chabane /          / 27-03-1939 / 1960
Belhimer Mohamed / Bachir / Adjroud Messaouda / 1928 / 1958
Benarbia Khelifa / Mohamed / Cherfi Bahia / 29-06-1942 / 1961
Benbrika Mohamed / Hocine / Chouial Tounes / 1917 /1957
Benzaid Brahim / Messaoud / Ziada Hadda / 1912 / 1960
Berrahal Ali / Messaoud / Berrahal Saada / 1917 / 1961
Berrouane Abderahmane / Messaoud / Seghir Zohra / 11-12-1930 / 1960
Berrouane Hocine / Said / Boukak Yamna / 1913 / 1960

Berrouane Mohamed / Salah / Merdes Messaouda / 11-01-1928 / 1958
Berrouane Said / Lakhdar / Boubkir Fatima / 22-07-1914 / 1961
Blibli Mokhtar / Mohamed / Benyahia Zakia / 02-05-1935 / 1958
Bouabache Mohamed / Messaoud / Bouabache Messaouda / 30-08-1928 / 1957
Bouabache Messaoud / Ahmed / Boudjadja Cherifa / 1931 / 02-02-1962
Boubiya Messaoud / Mohamed / Berrouane Lakri / 22-09-1941 / 1960
Bouchakour Youcef / Ali / Bellah Fatma / 17-06-1937 / 1958
Bouchicha Ahmed / Boudjemaa / Bouchicha Zohra / 1940 / 1960
Bouchicha Ali / Aissa / Boudouma Zohra / 16-09-1938 / 03-02-1961
BouCHICHA Messaoud / Rabeh / Lahmar Lakri / 7-04-1932 / 1960
Bouchicha Mohamed / Ahmed / Mehenni Messaouda / 1919 /1960
Bouchireb Messaoud / Ahmed / Hireche Terkia / 4-01-1897 / 1961
Boudabouda Bachir / Said / Abbour Messaad / 28-9-1936 / 1958
Boudabouda Said / Ali / Aroua Safia / 4-01-1929 / 1957
Boudouma Derradji / Bachir / Ghiat Messaouda / 1921 / 1960
Boudouma Messaoud / Mohamed / Rahaye Yamina / 1912 / 1958
Boufeta Abdelkader / Rabeh / Bouhal Messaouda / 1936 / 1957
Boufeta Mohamed / Boudjemaa / Bouraoui Yamina / 1922 / 1957
Boufis Aissa / Ahmed / Boughour Messaad / 26-03-1926 / 1962
Boukak Abderahmane / Mohamed / Berrouane Messaad / 1934 /1959
Bouhalissa Ahssene / Mohamed / Belguessab Fatima / 1939 / 1960
Bouhalassa Said / Amar / Boutaoui Zohra / 09-03-1943 / 1960
Bouhssane Ferhat / Said / Chender Zohra / 8-02-1908 / 1961
Bouhank Boudjemaa / Belgacem / Boucenna Melaid / 21-11-1933 / 1960
Bouhellal Bachir / Amar / Bechani Fatima / 01-10-1925 / 1960
Bouchama FOdil / Rabeh / Djehiche Messaouda / 02-09-1908 / 04-9-1960
Bouhired Messaoud / Boudjemaa / Maouche Fatima / 9-05-1943 / 1961
Bouhired MOhamed / Ali / Maouche Fatma / 10-06-1914 / 1957
Boukaoula Ahmed / Ali / Boutaghou Messaouda / 20-11-1925 /1957
Boukaoula Amar / Ammar / Boutaghou Arem / 22-08-1926 / 1958
Boukloud Sebti / Ahmed / Sellamna Fatma / 1922 / 1961
Boukhebache Ahmed / Mohamed / Bouhlassa Aicha / 02-01-1926 / 1960
Boukhemia Abdelaziz / Ahmed / Bourenane Yamina / 13-07-1936 / 1959
Boukhemia Ferhat / Ali / Tebzi Aicha / 16-06-1931 / 1960
Boukhers Said / Messaoud / Bouchbout Arem / 1903 / 1957
Boukhers Hocine / Messaoud / Bouchbout Arem / 7-03-1924 / 1960
Boudjediane Ahmed / Mohamed / Bouhalissa Terkia / 23-02-1930 / 1961
Boulouh Amar / Belgacem / Bouchbout Fatma / 1937 /1961
Bouraoui Said / Ahmed / Bouraoui Fatma / 07-11-1925 / 1956
Bourib Hadda / Abdellah / Bouchiba Zohra / 12-05-1942 / 1961

(Asuivre...)

CHOUHADAS ( 6è partie )

COMMUNES DE SELMA-BENZIADA ET EL AOUANA

Nom et prénoms / fils ou fille de / et de / date de naissance/ date de décés

Bourouina Messaoud / Said / Herida Fatma / 03-1907 /1961
Bousaioud Aissa / Mohamed / Chouikh Messaouda / 21-10-1934 / 1958
Bousaioud Amar / Salah / Kechacha Zohra / 27-04-1902 / 1959
Bousaioud Hocine / Mohamed / Chouikh Messaouda / 1932 / 1960
Bousaioud Ferhat / Hocine / Mehouar Khemissa / 27-07-1932 / 1960
Boutaoui AMAR / Ahmed / Boutaoui Messaouda / 29-11-1937 / 1961
Boutaba Said / Allaoua / Drifel Fatma / 06-07-1941 / 1961
Boutaghou Mohamed / Said / Sehouane Zohra / 1916 / 1961
BouTAOUI Said / Ammar / Nekkaa Fatma  / 1916 /1960
Boutaoui Tahar / Belgacem / Nekkaa Halima / 23-01-1897 / 1959
Boutaoui Tahar / Ammar / Nekkaa Fatma / 1911 / 1959
Boutarek Said / Mohamed / Larjane Messaouda / 30-05-1932 / 1961
Boutouil Messaouda / Mohamed / Bouhara Tounes / 31-05-1943 / 1961
Boutouis Lakhdar / Smail / Ksira Fatima / 07-03-1935 / 1959
Bouzmada Boualem / Messaoud / Bouznada Fatma / 1929 / 1957
Chekired Hocine / Larbi / Arbid Fatima / 07-03-1938 / 1956
Cheraitia Allaoua / Larbi / Hebbache Zohra / 10-03-1932 / 1958
Cheraitia Said / Amar / Hebbache Alia / 03-05-1911 / 1960
Cheraitia Salah / Ahmed / Boufenara Messaouda / 1921 / 1960
Cheraitia Salah / Tahar / Bouhalissa Messaad / 1924 / 1960
Cheraitia Youcef / Tahar / Bouhalissa Messaad / 1922 / 1958
Chetibi Ahmed / Abdellah / Sakouti Fatma / 1932 / 1960
Chouial Ali / Said / Chouial Aicha / 1918 / 1958
Chouial Mohamed / Ahmed / Lahmar Messaouda / 24-10-1928 / 17-10-1958
Daffer Khelifa / Messaoud / Harbi Saada / 04-01-1915 / 1958
Debbah Mohamed / Messaoud / Hebbache Aicha / 23-06-1933 / 1957
Debz  Abderahmane / Messaoud / Merid Zohra / 24-10-1929 / 1960
Debz Mohamed Cherif / Messaoud / Bouretia Messaouda / 20-11-1912 / 1960
Djellat Khelifa / Mouloud / Khouchene Drifa / 02-08-1928 / 1961
Djellat Larbi / Mahmoud / Himrane Alia / 1920 / 1956
Djenas Mohamed / Messaoud / Ramdane Fatma / 03-01-1926 / 1957
Dib Merzak / Ahmed / Baouche Messaouda / 1940 / 1958
Drifel Ali / Messaoud / Samouk Messaad / 21-12-1925 / 1958
Ghaoui Mohamed / Said / Ghaoui Messaad / 1919 / 27-02-1959
Guettou Ferhat / Rabeh / Brihmat Aicha / 20-05-1920 / 1957
Guerboua Rabeh / Mokhtar / Bouhired Aicha / 1925 / 02-1961
Haddad Mohamed / Ahmed / Bouchelaghem Zohra / 18-08-1923 / 1959
Hamouda Ahmed / Mohamed / Boutaghou Yamina / 01-03-1922 / 1958
Haridi Mohamed / Tahar / Bouldjediane Zineb / 07-02-1931 / 1959
Harriti Ammar / Rabeh / Mioues Fatma / 03-08-1936 / 1960
Harriti Mahmoud / Smail / Hebbache Fatma / 17-04-1927 / 1957
Harouche Ferhat / Said / Harouche Yakouta / 1938 / 1960
Hebbache Ali / Ammar / Zagh Zineb / 11-05-1907 / 1960
Hebbache Ammar / Rabeh / Hebbache Terkia / 1935 / 1961
Hebbache Amar / Mohamed / Hebbache Mebarka / 1916 / 1960
Hebbache Messaoud / Touhami / Hebbache Houria / 1938 / 1959
Hebbache Mohamed / Ahmed / Merabet Zohra / 07-12-1906 / 1960
Hebbache Mohamed / Ahmed / Djehiche Hadda / 1915 / 1960
Hebbache Salah / Ammar / Zagh Zineb / 1891 / 1958
Hebbache Smati / Hachemi / Hebbache Hedda / 1930 / 09-03-1960
Hermez Mebarek / Ahmed / Bouchama Fatma / 19-03-1920 / 1957
Himrane Hasnaoui / Ali / Boussadia Fatma / 18-10-1910 / 1960
Himrane Salah / Mebarek / Himrane Nouara / 1931 / 1960
Kaious Said / Messaoud / Aouyene Fatima / 29-10-1895 / 1961
Khemissa Messaoud / Mohamed / Ourana Messaouda / 12-07-1930 / 1957
Khemissa Mohamed / Mokhtar / Lahmar Zohra / 1936 / 1961
Khemissa Mokhtar / Ali / Bourib Taoues / 1927 / 1960
Khemissa Mustapha / Boudjemaa / Boutaba Arem / 28-09-1935 / 1958
Khireddine Abderahmane / Ammar / Khireddine Alia / 25-10-1938 / 01-07-1959
Khireddine Messaoud / Said / Ziadi Safia / 1928 / 1960
Kias Abdelkader / Ahssene / Birouk Sakina / 1933 / 1957
Kirat Mohamed / Ammar / Cheraitia Khoujia / 1930 / 1960
Kirat Rabeh / Mokhtar / Ziada Aicha / 25-05-1916 / 1957
Kelikha Ahmed / Mohamed / Zeiche Fatima / 1929 / 1959
Kelikha Messaoud / Chabane / Kelikha Zohra / 05-05-1900 / 1960
Maachou Amar / Ahmed / Boulemia Fatma / 1936/ 1961
Maafri Ahssene / Ali / Boukhemia Zohra / 22-08-1932 / 1958
Maachou Messaoud / Amar / Boukloud Fatima / 1926/ 1960
Mahiedine Hocine / Ali / Boumesrouk Zohra / 1931 / 12-1958
Malek Mohamed / Ahmed / Maouche Cherifa / 09-03-1930 / 1959
Malek Said / Mohamed / Hafsa Messaouda / 30-05-1932 / 1957
Maouche Messaoud / Amar / Kiboua Fatma / 1921/ 1957
Mezenner Rabeh / Mohamed / Chali Fatma / 1921 / 1959
Mouzali Belgacem / Mohamed / Bouchabou Fatma / 05-09-1914 / 1961
Oulmane Khelifa / Ammar / Ouroua Yamina / 26-02-1938 / 1959
Rahal Zouhir / Abderezak / Rahal Chamia / 18-12-1939 / 02-03-1961
Ramdane Mohamed / Tahar / Bouknoune Halima / 1900 / 03-02-1958
Ramdane Rabeh / Ammar / Khemissa Khedidja / 19-05-1934 / 1960
Ressaf Abdellah / Messaoud / Rebouk Keltoum / 1908 / 1959
Sayoud Amar / Belgacem / Boulouh Yamina / 1914 / 1960
Sayoud Mouloud / Belgacem / Boulouh Yamina / 1934 / 1960
Sellamna Rabeh / Messaoud / Mezenar Djemaa / 15-01-1937 / 1957
Sifour Ayache / Mohamed / Sifour Khedidja / 1925 / 1960
Sifour Boualem / Messaoud / Sifour Messaouda / 1928 / 1960
Sifour Said / Mohamed / Sifour Khedidja / 22-08-1927 / 1960
Zaiche Slimane / Ahmed / Brighet Saada / 10-07-1942 / 1959
Zemache Mohamed / Hocine / Boulouh Khadra / 30-01-1941 / 1960
Ziada Larbi / Belgacem / Hireche Zohra / 1907 / 1959
Zebira Ahmed / Mohamed / Djekhnoune Saada / 21-08-1934 / 1959
Zebira Khelifa / Amar / Chabi Fatma / 13-06-1934 / 1961

 

Les familles qui ont payé le plus lourd tribut


Benhabiles-Ksari Habiles : 16 chahids dont une femme
Hebbache : 11 chahids
Berouane : 11 chahids
Boutaoui : 12 chahids
Cheraitia : 10 chahids
Harriti : 10 chahids
Fennouh : 7 chahids
Mezenner : 6 chahids
Boudraa : 6 chahids

Belhimer : 5 chahids
Chettibi : 5 chahids
Chouial : 5 chahids
Khemissa : 5 chahids
Boucena : 5 chahids
Sellamna : 5 chahids
Benamirouche : 5 chahids dont une femme
Abnoune : 5 chahids
Nekaa : 5 chahids

Aoueme : 4 chahids
Chekired : 4 chahids dont une femme
Mouassa : 4 chahids
Bourib : 4 chahids  dont une femme
Hedrouk : 4 chahids
Maachou : 4 chahids
Boussayoud : 4 chahids
Bouchicha : 4 chahids
Himrane : 4 chahids
Kheireddine : 4 chahids
Guendouzi : 4 chahids
Boufniza : 4 chahids
Debz : 4 chahids
Boulakhiout : 4 chahids
Boukhers : 3 chahids
Benbrika : 3 chahids
Arbid : 3 chahids
Belleh : 3 chahids
Ziada : 3 chahids
Bouchabou : 3 chahids
Grine : 3 chahids

 les chahids les plus jeunes 
 
Mouassa Abdellah : 12 ans
Belmane Smail : 13 ans
Benhabiles A/madjid : 16 ans
Boutaoui Messaoud : 16 ans
Dib Salah : 16 ans
Koussah Zidane : 16 ans
Benberbouche Salah : 16 ans
Zaiche Slimane : 17 ans
Abnoune Salah : 17 ans
Rahaye Mohamed : 17 ans
Boutaoui Khelifa : 17 ans
Bengharbi : 17 ans


les chahids les plus vieux

Benkerouche Tahar : 71 ans
Medioune Ali : 70 ans
Mezaache Mohamed : 70 ans
Benlaredj Ahmed : 69 ans
Boucenna Mohamed : 68 ans
Hebbache Salah : 67 ans
Kayousse Said : 66 ans
Mouzali Madani : 66 ans
Benzaid Mohamed : 66 ans
Boukezouha Ferhat : 66 ans
Boukenkene Mohamed : 65 ans
Boukars  Ali : 65 ans
Mezenner Mohamed : 64 ans
Chelli Rabeh : 64 ans
Belhimer Mohamed : 64 ans

 

Nos ancêtres les GAULOIS !
Cent mille (100 000) Algériens, résidant en Algérie, ont déposé un dossier de naturalisation auprès de l’ambassade de France à Alger. C’est ce qu’indique les statistiques officielles des services consulaires de ladite ambassade. Une information passée sous silence par tous nos commentateurs “avertis” qui n’ont fait que relater laconiquement cette ruée vers la citoyenneté Française.
Au diable toutes les considérations de “nationalisme”, d’amour de la patrie et même parfois d’un microgramme de dignité. Tout le monde se met à rechercher le moindre bout de papier (précieux sésame) pour trouver les traces d’un aïeul lointain (garde champêtre, militaire, bachagha…) lui donnant droit aux “joies” de la communauté européenne élargie.
Triste réalité, qui doit déconcerter plus d’un, la-bas de l’autre côté de la mer bleue. Pieds noirs et harkis notamment doivent se gausser des tribulations surprenantes d’un peuple qui se retrouve aujourd’hui à demander sa réintégration dans le giron de l’ancien colonisateur devenu depuis le chantre des droits de l’homme.
A rappeler pour les éventuels futurs candidats au changement de statut, que seul un pour cent, soit 1000 personnes sur 100 000 ont réussi à décrocher le précieux passeport qui leur ouvre droit d’aller s’inscrire sur les longues liste de l’aide sociale.
Il y a plus de probabilités qu’une météorite dans les prochaines 24 heures vienne pulvériser complètement notre planète que d’aller faire des queues interminables et humiliantes aux portes des chancelleries occidentales pour échapper définitivement au marasme ambiant et par la même aux exigences drastiques imposées pour la délivrance d’un visa de Schengen.
Les “bienheureux” Européens sont surtout préoccupés par l’édification du mur qui séparera définitivement leur monde nanti de celui des naufragés malgré eux de la vie. Tout en continuant de faire la politique de l’autruche envers les gouverneurs responsables de cette débâcle surréaliste.
Alors “Chirac président” comme l’a scandé la foule en délire il y a peu dans la rue d’Alger ! Au point où nous en sommes et vu que le bonhomme est maintenant complètement libre, tout es possible ! A condition de savoir lui présenter la chose, le gars pourrait remettre les habits de 1958 du Général pour venir nous sauver d’un “chaos” qui ne finit pas de perdurer. Avec en prime, la fin des sempiternelles infamantes farandoles de demandeurs d’asile et des mordus de la binationalité. Que demande le peuple de plus? Pire que ça…je ne vois pas ?!
A bien réfléchir, si ! L’ancien parachutiste tortionnaire Le Pen installé en grandes pompes au palais d’El Mouradia !… car certaines mémoires sont irrémédiablement trop courtes !
http://www.lequotidienalgerie.org/2010/11/17/nos-ancetres-les-gaulois/




Tout en admettant qu'il y a eu beaucoup d'erreurs durant la révolution, Ali Kafi soutient que la grande erreur était d'avoir vidé
les wilayas de leurs cadres. Amirouche a été victime d'un complot. La Révolution n'a pas été faite par des prophètes. Il y avait beaucoup
d'erreurs graves, mais c'est la révolution tout entière qui en assume la totale responsabilité, a estimé Kafi. Ce dernier se défend de
 toute haine ou rancune à l'égard de Amirouche, Krim Belkacem ou Abane Ramdane, ?et ce malgré les différends ? ?Amirouche était plus
 qu'un grand frère pour moi. On avait d'excellentes relations, on se voyait régulièrement. Amirouche et Abane, un grand militant qui vient
 de loin, enfant du PPA-MTLD, n'est pas une propriété de Sadi, ils sont les enfants de la Révolution. Amirouche est un symbole, pourquoi
 veut-on minimiser ces géants ? s'est interrogé le colonel de la Wilaya II.



 

Le chahid Mahieddine Boudjemaâ

jeudi 12 juillet 2012
par BNIBRAS

Mahieddine Boudjemaâ dit Tahar est né le 3 avril 1914 à El-Aouana dans la Wilaya de Jijel. Fin lettré en langue arabe, il avait une vaste connaissance du Saint Coran. Il était l’élève du Cheikh Larbi Tébessi (que Dieu ait son âme) dans la mosquée Ibn Khaldoune, Belcourt, une mosquée qui servait aussi de cache-armes pour les fidayine de Belcourt.

Notre chahid Mahieddine Boudjemaâ utilisait aussi le marché des Halles centrales pour cacher les armes. Il y faisait passer également des tracts pour les frères.

JPEG - 13.6 ko

Il se réunissait souvent avec ses frères d’armes à la mosquée Ibn Khaldoun de Belcourt, ainsi qu’à la maison de "caïd Mahmoud", qui était mitoyenne à se demeure et qui avait une sortie donnant sur le quartier populaire de Lâaquiba. Travaillant au port d’Alger, il était responsable des agents de liaison des moudjahidine. Lui-même faisait le relais entre Belcourt et Jijel, il quittera ensuite le port pour le marché de "Barnave" où il y travaillera jusqu’à son arrestation par les paras et les bérets rouges de la 10e division de parachutistes du général Massu. Transféré à la villa "la grotte" située dans la rue Charles Sebing, et qui servait de lieu de torture, il y subira d’abominables tortues sous lesquelles il succombera comme martyr dans la voie de Dieu et au service de la patrie. Son épouse le regardait en train d’être torturé de la terrasse de la maison de la famille Ouatiki, celle-là même qui a vu une de ses filles. Saliha, tomber sous les balles des soldats français, le 11 décembre 1960.

Le chahid, qui a sacrifié sa jeunesse et sa vie pour la patrie, laissa une veuve et huit enfants, tous en bas âge et sans aucune ressource. La rue Charles Sebing où il était domicilié et où il est mort en martyr porte aujourd’hui son nom. Quel Dieu lui accorde Sa Miséricorde et à tous les martyrs."Et ne considérons pas que ceux qui sont tué dans la voie de Dieu sont morts, bien au contraire, ils sont vivants auprès de leur Seigneur, recevant leur rétribution". Coran

Source : El-Bourhane, semaine du 18 au 24 mai 2002

 

Algérie 1957, secteur d’El Milia, nord-constantinois.

Début 1957, j’étais alors artilleur au 2/4e RA, 3e batterie, qui appuyait le 3e Régiment étranger d’infanterie qui tenait le secteur d’El Milia. J’accompagnais en opérations ce glorieux régiment comme observateur d’artillerie. De mon affectation précédente en Allemagne, je m’étais porté volontaire pour l’Algérie. J’étais venu pour en découdre et j’allais être servi.

Le 15 avril, le secteur nous informe que deux sections de la 3e compagnie sont fortement accrochées une dizaine de kilomètres au nord d’El Milia. Des renforts vont partir et il faut y adjoindre un DLO, observateur d’artillerie. Je suis désigné par notre commandant de batterie, le capitaine Buchet, et je fonce avec mon équipe radio sur la route rejoindre le 18e RCP qui, providentiellement, arrivait à ce moment même, pour participer à une opération prévue pour le lendemain.

Je me présente à son patron, le lieutenant-colonel de Beaugrenier, grand gaillard tonitruant, qui porte ses jumelles suspendues avec une ficelle autour du cou. « Comme vous connaissez le secteur, vous passez en tête, nous irons plus vite », m’intime-t-il. Je suis évidemment flatté de cet honneur, mais je pense que si les fells ont monté une embuscade pour intercepter les renforts, nous serons, avec mon équipe, aux premières loges. Mais comme le colonel est en tête lui aussi, alors on y va.

 

Il pleut depuis plusieurs jours, l’atmosphère est maussade et l’ambiance dramatique, nous roulons à tombeau ouvert, les nouvelles ne sont pas bonnes, il faut faire vite.

Nous arrivons bientôt au pied des montagnes boisées ou a lieu l’accrochage. La compagnie portée du 3e REI, capitaine Jaluzot, rapide comme la foudre, est déjà là, et les compagnies du 18e RCP s’infiltrent rapidement dans les bois. Le PC opérationnel s’installe immédiatement. Avec beaucoup de radios, il y là un hélicoptère Bell et le lieutenant-colonel de Vaugrigneuse commandant du 3e REI.

Le lieutenent-colonel de Beaugrenier m’appelle auprès de lui et me dit textuellement : « L’artilleur, faites moi un peu de bruit dans le paysage ! ». Du bruit, je trouve qu’il y en a déjà beaucoup, et de plus, je ne connais rien des positions amies, ce que je lui fais observer. « Débrouillez-vous... ». Comme je ne veux pas contrarier ce grand soldat, je m’informe rapidement auprès de l’adjoint qui me donne quelques vagues indications, car la situation est des plus fluides.

Ne voulant pas prendre de risques, je consulte ma carte, essayant de deviner en fonction du relief les itinéraires de replis des fells, carrefours de pistes etc. et mets rapidement quelques tirs en place. Dans ce contexte difficile, j’ai toute confiance en notre batterie que j’ai vu souvent réussir des tirs délicats, et qui est installée à côté de la piste d’El MIlia, d’où décollent les Pipers L18 du PA 14e DI détachés sur le secteur.

Le colonel semble satisfait, mais nous recevons bientôt un message furieux : c’est l’observateur (probablement le lieutenant Messier) du Piper qui est sur l’opération, ce que j’ignorais, et qui nous reproche de déclencher des tirs sans le prévenir. Je m’en excuse, tout en m’étonnant du manque de liaison entre lui et notre batterie…Mais je ne lui jette pas la pierre, et il m’arrivera deux ans après une aventure semblable lorsque, étant à mon tour observateur ALAT, nous nous retrouvâmes avec mon pilote au beau milieu d’un tir de mortier de 120m/m du 35 ème RALP, un peu par ma faute, il est vrai.

Mais les événements se précipitent : les pertes du 3e REI semblent sévères, la situation est difficile, et le lieutenant-colonel de Vaugrigneuse décide de reconnaître le terrain par lui-même en hélicoptère pour se porter au secours de ses hommes. La tragédie qui se noue sous la pluie au milieu des chênes-lièges va bientôt connaître son point d’orgue…

Le lieutenant-colonel décolle donc à bord du Bell, qui se perd bientôt dans la pluie.

Les rafales toutes proches redoublent, le 18e RCP a sans doute trouvé le contact, et accentue sa pression sur les fells, qui semblent s’accrocher sur le terrain pour consolider leur bilan.

Bientôt, nous voyons l’hélicoptère surgir de la mélasse et se poser à côté du PC. Le lieutenant-colonel semble prostré, et le pilote, très pâle, sors rapidement de l’hélicoptère pour réclamer le toubib : de Vaugrigneuse est gravement touché, et reprends tout à coup conscience pour se plaindre dramatiquement. Après une piqûre de morphine, il est évacué aussitôt sur l’antenne chirurgicale d’El MIlia, ou il décédera peu après.

La Légion perd un magnifique officier, un « chevalier et un preux », comme le déclarera l’aumônier lors de l’oraison funèbre.

Il semble que dans la confusion du combat, un fell aurait agité un chiffon blanc pour attirer l’hélicoptère qui, s’approchant au plus près, a été cueilli par de sévères rafales. Ce fût le sort de bien des hélicoptères et avions de l’ALAT, dont la lenteur et l’absence totale de protection, en faisaient une cible idéale, surtout lorsqu’ils leur arrivaient de se trouver face à une mitrailleuse allemande MG 42, dont la cadence de tir avoisinait les 1 200 coups/minutes.

Nous ne connaissons pas encore le bilan exact de l’accrochage, que nous devinons cependant sévère, mais cette nouvelle perte achève de transformer les événements en tragédie.

La pluie ne faiblit pas, circonstance aggravante, car la chasse ne peut intervenir. Les fells ont bien goupillé leur affaire. Mais l’après-midi s’avance, il faut conclure avant la nuit, la meilleure complice des rebelles, et le 18e RCP redouble d’efforts pour dégager nos camarades. Bientôt, il sera maître du terrain, et c’est l´heure du bilan, qui est lourd, très lourd : 11 légionnaires tués, et 12 blessés. Les morts sont alignés sur le plancher d’un camion et abrités par une bâche, fraternellement unis dans la mort comme ils l’ont été dans le combat.

Les fells sont en plein décrochage, et je demande au lieutenant-colonel de Beaugrenier l’autorisation d’effectuer quelques tirs sur leurs itinéraires probables de repli dans l’espoir de les châtier si possible, autorisation qui m’est accordée. Mais le cœur n’y est pas, et ces tirs presque à l’aveugle sont plutôt l’expression de notre douloureuse colère.

Le 18e RCP, dont l’intervention éclair a permis d’éviter le pire, s’en tire sans pertes. Mais il en sera autrement le 11 juin 1957, lorsque un peloton-jeep de reconnaissance du 18e RCP, commandé par le sous-lieutenant Manceau depuis le 31 mai tombe dans une embuscade dans la region de Taher, à l’est de Djidjelli. Le sous-lieutenant est tué, avec dix de ses hommes, un important armement perdu. Mon ami Pascal Franchi, qui commandait ce peloton jusqu’au 31 mai, avait été démobilisé à cette date. Cadeau du destin.

Le démontage de l’opération s’organise sous la pluie, à la nuit tombante, dans un morne silence de veillée d’armes.

Nous rentrons à El Milia.

 

Gérard Contard.

 


    Durant le déclenchement de la lutte de libération, le Front de Libération Nationale a procédé à l'organisation de ses différentes structures
    administratives, politiques et militaires, en se basant sur le principe de la direction révolutionnaire collégiale.
    Ainsi, la veille du déclenchement de la Révolution, l'Algérie fut découpée en cinq zones géographiques, ayant chacune à sa tête un chef.
    Ce découupage dura jusqu'à la tenue du Congrés de la Soummam qui mit en place un nouveau découpage administratif pour l'Algérie, dans la
    mesure uo les cinq zones devinrent des wilayate auxquelles fut ajouté le Sahara en tant que sixième wilaya. A la tête de chaque wilaya fut
    nommé un chef assisté par les membres du conseil de wilaya pour la gestion des différentes affaires de la wilaya.
2- Les chefs de zone
    - Zone I : Les Aurès: Mustapha Benboulaid puis Chihani Bachir
    - Zone II : Le Nord Constantinois: Didouche Mourad puis Zighoud Youcef
    - Zone III: La Kabylie : Krim Belkacem
    - Zone IV : Rabah Bitat puis Amar Ouamrane
    - Zone V : Mohamed Larbi Ben M'hidi
3- Les chefs de wilayas
    - Wilaya I : Les Aurès: Mahmoud Chérif - Mohamed Lamouri - Ahmed Nouaoura - El Hadj Lakhdar - Tahar Zbiri
    - Wilaya II : Le Nord Constantinois : Lakhdar Bentobbal - Ali Kafi - Salah Boubnider
    - Wilaya III : La Kabylie : Krim Belkacem - Said Mohamedi - Amirouche Ait Hamouda - Abderrahmane Mira - Mohand Ouelhadj
    - Wilaya IV : La région Centre : Slimane D?l?- Ahmed Bougara - Mohamed Zaamoum (Si Salah) - Jilali Bouna? - Youcef El Khatib
    - Wilaya V : L'Ouest Algérien : Mohamed Larbi Ben Mhidi - Abdelhafid Boussouf - Houari Boumediene - Le Colonel Lotfi - Le Colonel Athmane .
    - Wilaya VI : Le Sahara : Ali Mellah - Si El Haouès- Omar Idriss - Tayeb El Djoghlali - Mohamed Chabani

 

41 votes. Moyenne 2.51 sur 5.

Commentaires (81)

1. CHOUIAL Kamel 01/09/2014

J'ai beau cherché dans les registres d'état civil d' EL-AOUANA le nom de ma grand mère paternelle TIZANE ou DIZANE (je ne sais pas) Messaouda je ne le trouve pas.J'ai meme cherché dans toutes les communes de la wilaya de JIJEL,rien.
Mon grand pére s'appelle CHOUIAL MOHAMED BEN AHMED et sur l'acte de mariage de mon pére(CHOUIAL AHMED BEN MOHAMED) il est marié a TIZANE MESSAOUDA,par contre sur l'acte de naissance de mon pére il est marié a BOUDJADJOUA MESSAOUDA,de plus le nom porté sur l'acte de naissance de ma tante paternelle est DIZANE MESSAOUDA.
Aussi aucun des trois noms évoqués-TIZANE,DIZANE,BOUDJADJOUA- n'est retrouvé dans toute la wilaya de JIJEL.Pouvez vous m'aider.
MERCI.

2. Chouial Fatima 27/01/2014

Salam

J'ai beau cherché dans la liste des chouhadas mais je ne trouve pas le nom de ma grand mère ( que dieu ait son âme )
BOUTAGHANE Fatima - épouse CHOUIAL
Qui contacter pour l'ajouter dans la liste
Merci de me contacter à l'adresse mail suivante : chouial_fatima arobase Yahoo.fr

3. SAYOUD Amine 22/07/2013

salem alikoum je voudrais savoir d'ou viennent les sayoud
merci

4. navy ikat fabric (site web) 06/02/2013

Lerman, it is a great post thanks for writing it!

5. ali (site web) 28/01/2013

cherche selamna lakhdar ben messaoud ben slimane

6. HELA 04/01/2013

Bonsoir ,
Celui ou celle qui a fait disparaitre mes commentaires,n'a certainement pas apprécié,le fait que la berbérité réelle des BF soit relatée et faisant par conséquent de l'arabité ,une référence !!!Tout ce qui a été relaté provient de sources authentiques et dignes de foi !!
1/Les BF ont compensés les pertes subies par les Kotamas dans le sud Marocain et ont accompagnés les Kotamas,à leur retour vers Igdjan (Béni Azziz)
2/Dans la tribu BF,plusieurs tribus étrangéres se sont incorporées,au fur et à mesure des siècles (comme d'ailleurs dans toutes les tribus Algériennes),soit parce qu'elles étaient minoritaires,soit par alliance,soit pour renforcer la force de frappe de la tribu.
3/Les BF de souche sont les Afoughals du sud Marocain (Chleuhs )C'est quasi certain (manuscrits éxistants )
4/Ceux qui prétendent étre Chorfas,ne peuvent étre BF de souche.
5/Au cours du retour,les Kotamas et donc les BF,ont certainement été en contact avec les tribus Béni Hilal :Maakil dans le sud -Ouest,jusqu'à Sidjilmassa,les Béni Ameur dans le sud Oranais,les Béni Zoghbs dans le Djebel Amour et les hauts-plateaux,les Ouled Nail dans les Hauts-plateaux du centre ,jusqu'à Boussaada et M'Sila et enfin les Douaoudas qui se trouvaient à l'époque entre Sétif et Mila.Toutes ces tribus peuvent avoir donner des troupes aux Kotamas.Tout ceci pour dire ,que les BF forment une tribu cosmopolite et encore je n'ai pas cité les tribus bérbéres traversées,les Béni Rached,les Meghraouas,les Larbaa de Laghouat,les zénatas des hauts-plateaux ....etc...
6/Aucune tribu Algérienne n'a gardé sa pureté et dans toutes et chacune d'elles,on prétend avoir des familles Chorfas !!Alors de grace,arrétons de blasphémer et d'insulter l'intelligence humaine !!!!

7. HELA 30/12/2012

Bonsoir Aziz
Je vous remercie d'avoir consacré de votre temps,pour trouver ces commentaires,mais il reste toujours le fait,que cet incident est incompréhensible !!Je ne suis pas calé en informatique,pour pouvoir trouver la faille,mais enfin ..A mon tour de vous souhaiter une bonne et heureuse année,ainsi qu'à l'ensemble des commentateurs .

8. azyz 30/12/2012

bonjour Hela
voila j'ai devant moi tous vos commentaires, si vous ne voyez pas d'inconvénients je vous les enverrez par mail pour les vérifier chronologiquement, je crois que tout y est

Bonne année 2013 à vous ainsi qu'à tous les lecteurs

9. HELA 28/12/2012

Bonsoir Aziz,
Sur la rubrique "Documents" ,seuls les anciens commentaires figurent,par contre les derniers ne sont plus répertoriés,c'est en effet bizarre !!!

10. azyz 27/12/2012

vos commentaires n'ont pas été supprimés mais disparus , c'est bizarre ...
je vais essayer de les retrouver si c'est possible
je viens de rentrer à Alger, j'étais aux Aftis pour une balade de qq jours et pour acheter de l'huile d'olive,
pendant la nuit de mardi à mercredi vers 19 h j'ai assisté à un "feu d'artifice" à qq dizaines de mètres de moi de plusieurs rafales et pd 15 mn à peu près , probablement un accrochage

vos commentaires se trouvent dans la rubrique "documents" il suffit de l'ouvrir pour vérifier si tout y est

11. HELA 27/12/2012

Je viens de m'apercevoir que tous mes commentaires ont été supprimés Merci

12. azyz 27/12/2012

la liste en ma possession , en langue arabe ,a été établie par la direction des anciens moudjahidines de Jijel dont je détiens une copie et désolé je ne peut pas transcrire Nouassa à la place de Mouassa

13. NOUASSA 25/12/2012

s'il vous plait veuillez corriger le nom des Chahides c'est bien NOUASSA et non MOUASSA .
Merci beaucoup
NOUASSA MADJID le neuveu de CHAHID NOUASSA SABTI

14. boucenna 18/12/2012

juste pour vous informer,qu'il y a beaucoup de Boucenna chahids.le chiffre de 5 est erroné.ont ils été inscrits a Texenna ? a ma connaissance,El Hot a été tout le temps declarée zone interdite......meme durant la decennie noire loool.

15. benifoughal (site web) 23/11/2012

la liste des chouhada est une liste officielle qui a été établie par les anciens moudjahids

16. ayema chili we l3oun tayarra we darbe sekhoun. 18/11/2012

Salam; merci pour l'intérêt que vous porter au foughali de Selma ; mais pour la liste des chouhada est incomplète; bref je vous demanderai juste une chose: AVANT DE METRE UN NOM SUR LA LISTE, faite une enquête de proximité chez nos Anciens, c'est comme on enterre un Chahid à côté de harki, mais c'est le cas dans toute l'Algérie, les enfants et les admirateurs de la France ont pris les postes clefs; dommage pour la mémoire des nobles de Selma, merci

17. BERHOUM cherifa 20/10/2012

Un grand merci au constructeur de ce site. Je souhaiterais savoir s'il existe toujours des membres de cette famille à jijel (d'après nos grands parents? ils auraient habité à El Harraka où il y aurait un mausolée de Sidi Ali Ben Braham), car notre aïeul a déménagé dans la wilaya de Sétif (douar Maouia - Béni Aziz). je vous réitère mes remerciements.

18. Hariti abdenour 03/10/2012

A Monsieur Farid
Merci beaucoup pour ton message et aussi pour avoir demander à tes parents c'est trés gentil de ta part. je continue de chercher mais malheureusement j'ai toujours rien de concret en ce qui concerne les photos mais bon
Merci encore allah yarham chouhada

19. Mezenner 15/09/2012

Bonjour,
Je vous remercie beaucoup pour ce site que je trouve très intéressant dans la mesure où il nous retrace l’histoire, et de nous rappeler que notre région a payé un pris fort pour que l'Algérie soit indépendante et ce après une guerre très dure.
Un grand hommage aux femmes et aux hommes qui ont été aux maquis, les chouhadas, les moudjahidines, ceux qui ont aidé les moudajahine, les enfants (filles et garçons) par tous les moyens, de loin et de près. Ceux qu’après l’indépendance de notre cher pays, ils n'ont rien demandé juste pour la liberté.
Un grand hommage a mon grand père, à mon père et mes oncles, a ma grande mère, pour tout ce qu'ils ont fait durant la guerre de libération nationale.
Une chose est sur, notre famille à beaucoup fait pour notre révolution, je suis fière de cette famille et il ne faut surtout pas oublier
Par la même occasion, je vous saurais gré de bien vouloir corriger le nom de famille qui MEZENNER au lieu de mezenar/mezener comme indiqué dans le site et ce pour des raisons purement pratiques
Merci

20. Mezenner 15/09/2012

Bonjour,
Je vous remercie beaucoup pour ce site que je trouve très intéressant dans la mesure où il nous retrace l’histoire, et de nous rappeler que notre région a payé un pris fort pour que l'Algérie soit indépendante et ce après une guerre très dure.
Un grand hommage aux femmes et aux hommes qui ont été aux maquis, les chouhadas, les moudjahidines, ceux qui ont aidé les moudajahine, les enfants (filles et garçons) par tous les moyens, de loin et de près. Ceux qu’après l’indépendance de notre cher pays, ils n'ont rien demandé juste pour la liberté.
Un grand hommage a mon grand père, à mon père et mes oncles, a ma grande mère, pour tout ce qu'ils ont fait durant la guerre de libération nationale.
Une chose est sur, notre famille à beaucoup fait pour notre révolution, je suis fière de cette famille et il ne faut surtout pas oublier
Par la même occasion, je vous saurais gré de bien vouloir corriger le nom de famille qui MEZENNER au lieu de mezenar/mezener comme indiqué dans le site et ce pour des raisons purement pratiques
Merci

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site